PARTAGER VINITI
facebook twiter viadeo
Mon Panier

Votre panier est vide !
NOUS CONTACTER
Vous pouvez nous contacter


FORMULAIRE DE CONTACT


QUESTIONS FREQUENTES
SE CONNECTER

Comment élaborer un vin rosé?

20130719Ch Penin Rosé

Le vin rosé est issu de raisins rouges vinifiés selon deux méthodes distinctes :

 

  • La saignée d'une cuve de vin rouge en début de fermentation ou
  • le pressuration de raisins rouges et la vinification de leur jus comme du vin blanc.

 

Rouge + blanc = rosé?

Surtout pas! Le mélange de vin rouge et blanc est formellement interdit. Une seule exception, le champagne rosé dont la couleur est ajustée par ajout de vin rouge produit dans l'aire d'appelation. De même, le rosé ne peut être obtenu par vinification d'un mélange de raisins rouges et blancs ; il est obligatoirement issu de la vinification de jus partiellement macéré de raisins à peau rouge.

Rosé de saignée

Le vin rosé commence sa vie comme un vin rouge, mais la séparation du jus des parties solides, la saignée est décidée dès que la couleur atteind l'intensité désirée, en général après douze à vingt-quatre heures - d'où l'espression "rosé d'une nuit". Le jus recueilli est vinifié comme un vin blanc, après une stabulation à froid, parfois, qui confère du gras.

La pratique de la saignée est ancienne et constitue une des techniques de concentration des vins rouges. une partie du jus est éliminé de la cuve afin d'obtenir un meilleur rapport entre le jus et les parties solides. Le jus en excés, récupéré constituera un vin rosé.

Rosé de pressurage

Les raisin sont vinifiés comme pour élaborer un vin blanc : macération préfermentaire éventuelle, foulage ou non, pressurage, débourbage et vinification des jus.

Le vinificateur obtient des vins rosés très pales, parfois appelés vins gris, car dans ce cas l'intensité de la couleur ne peut être ajustée.

Un vin digne d'être élévé?

Les vins rosés beneficient rarement d'un élevage, car ils ne sont pas destinés à la garde. La mise en bouteille est précoce pour préserver le fruit et les arômes de jeunesse.

Toutefois, un élevage assez long, quelque fois en barrique, peut-être réservé à des rosés à vocation gastronomique.

Une palette de rosés

La couleur des vins rosés peut aller de la pelure d'oignon à des tonalités presque violettes, en passant par l'orangé, le saumoné, le pétale de rose, l'oeil de perdrix.
L'intensité colorante est tout à fait variable, du rosé presque blanc au clairet bordelais, intermédiare avec celle d'un vin rouge léger.

Extrait LE VIN EN 80 QUESTIONS Pierre Casamayor (31) 

L'ABUS D'ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTE, CONSOMMER AVEC MODERATION

Réalisation Lapin Rouge Communication - site internet Bordeaux